Un jihadiste marocain tué par l’armée philippine

Plusieurs membres du groupe terroriste Abou Sayaf, dont le Marocain Mohamed Khattab, ont été tués par des militaires dans une île au sud des Philippines.

On savait les Marocains présents en nombre dans les rangs de Daech. Ce que l’on sait moins, c’est qu’il y en a également… aux Philippines. Alors que l’armée de ce pays d’Asie du Sud-est vient de lancer un assaut contre une base arrière du groupe terroriste Abou Sayaf, plusieurs djihadistes, dont un Marocain, figurent parmi les victimes. Il s’agit d’un certain Mohammed Khattab, expert en engins explosif, comme l’a confirmé dimanche 10 avril à la presse philippine le général  Hernando Iriberri.

« Le terroriste marocain voulait organiser des rapts contre rançon pour se rapprocher d’une grande organisation terroriste », a ajouté le général sans donner plus de précision sur le groupe en question. Les forces armées philippines ont par ailleurs confirmé la mort de 18 soldats et de cinq assaillants d’Abou Sayaf lors de violents affrontement ayant eu lieu dans l’île de Macalang, située au sud de l’archipel.

Related posts