Mouvaux : «Les Philippines au cœur», ce mercredi, pour fêter les 25 ans d’Enfants d’Asie

L’association Enfants d’Asie a été fondée en 1991. Elle est reconnue d’utilité publique et labellisée IDEAS (gage de sérieux). Elle vient en aide aux orphelins et enfants en situation de détresse en Asie du Sud-Est. Elle soutient actuellement près de 12 000 enfants dans un cinquantaine de programmes, centres, villages, écoles, foyers et orphelinats, soit au Cambodge, au Laos, au Vietnam et aux Philippines.

Ce mercredi soir, Patricia Charles, correspondante pour le Nord - Pas-de-Calais, épaulée depuis près de trois ans par Sophie Watrelot et depuis une année par Bruno Fortin, propose la projection d’un film réalisé par Sandra Rude (FL Concepts) pour la chaîne Chérie 25, Philippines au cœur, avec Charlotte de Turckheim, marraine d’Enfants d’Asie, sur les programmes éducatifs de l’association dans les bidonvilles de Cebu, aux Philippines. Une manière de souffler ensemble les 25 bougies de l’association. Ça se passera à partir de 19 heures, à l’ancien hôtel de ville, au 42, boulevard Carnot, en présence de la directrice nationale et de membres parisiens. « Tout le réseau a été invité et le grand public l’est aussi », assurent les trois hôtes qui expliquent que le film dure 52 minutes, qu’il sera suivi de questions-réponses et d’un petit pot de fête.

Soutien aux petites filles des bidonvilles

Pour rappel, le programme créé aux Philippines a été à l’initiative de Charlotte de Turkheim, à la suite d’un film qu’elle a tourné sur l’île de Cebu, il y a une dizaine d’années. Elle s’était alors émue du sort qui attendait la centaine de petits figurants, enfants des rues, et avait aidé au lancement d’un programme pour soutenir les petites filles défavorisées des bidonvilles de Cebu City et de la province d’Alegria.

Depuis 1998, Enfants d’Asie assure les besoins essentiels de 450 enfants (nourriture, hébergement, suivi médical et prévention, soutien affectif) tout en les aidant à la scolarisation (les frais de scolarité et les dépenses liées à leur éducation sont pris en charge ; un soutien scolaire individualisé est mis en place pour renforcer leurs connaissances académiques et habitudes de travail).

Un programme riz-école est mis en place : si les enfants vont en cours, les parents perçoivent des sacs de riz pour compenser le manque à gagner des enfants qui ne les aident pas en travaillant. Et depuis 2013, Enfants d’Asie a renforcé son action avec la création d’un centre de coaching et d’insertion professionnelle (training center).

Enfants d’Asie met en place des parrainages individuels et collectifs. Se renseigner auprès de Bruno Fortin. Pour tout don (déductible d’impôts, un reçu fiscal sera envoyé) : chèque à l’ordre d’Enfants d’Asie, 18, rue de la Pierre-Levée, 75011 Paris (ou à remettre ce mercredi à Bruno Fortin). Ce mercredi soir, entrée gratuite (une urne sera placée à l’entrée, pour déposer une participation pour le partage du pot de l’amitié).

Related posts