Les États-Unis renforcent leur présence militaire aux Philippines

04-15-2016 15:36

Le secrétaire américain à la Défense, Ash Carter a rencontré le président philippin Benigno Aquino ainsi que le secrétaire philippin à la Défense, Voltaire Gasmin. Le chef de la défense américaine a également annoncé que certaines troupes américaines resteraient après la fin des manoeuvres militaires conjointes.

Les alliés tout sourire ont annoncé que leur relation se renforçait de plus en plus. Le secrétaire américain à la Défense a déclaré que 300 militaires américains, dont des commandos des forces aériennes, des apareils de combat et des hélicoptères, resteront sur place jusqu'à fin avril.

Les États-Unis renforcent leur présence militaire aux Philippines

Les États-Unis renforcent leur présence militaire aux Philippines

Cette décision intervient après que Manille a demandé à Washington de l'aider à convaincre la Chine de ne pas affirmer sa souveraineté sur les îles Huangyan, que les Philippines nomment Scarborough Shoal.

Ces décisions ont été prises dans le cadre de l'accord de renforcement de la sécurité récemment signé par les Philippines. Cet accord donne accès aux États-Unis à cinq bases dans son ancienne colonie ainsi que l'autorisation de faire tourner ses navires et ses avions.
 
ASH CARTER
Secrétaire américain à la Défense

"Ces patrouilles continueront à aider à améliorer nos opérations annuelles et former la marine philippine. Ces patrouilles contribueront également à la sécurité des eaux environnantes."
 
Les États-Unis continueront également ce qu'ils appellent leurs "opérations de liberté de navigation". Elles impliquent des navires américains naviguant intentionnellement à 12 milles nautiques d'îles et d'équipements revendiqués par la Chine, une zone traditionnellement utilisée pour définir les frontières maritimes. Le ministère chinois des Affaires étrangères a décrit ces opérations comme étant hypocrites. Les deux pays ont accusé Beijing de procéder à une militarisation de la mer de Chine méridionale. Mais la Chine a répondu que c'était exactement ce que les États-Unis et leurs alliés étaient en train de faire.

Le ministère des Affaires étrangères voit également de l'hypocrisie dans la décision unilatérale des Philippines de demander à La Haye de réunir un tribunal international en vue d'écarter les revendications de souveraineté de la Chine en mer de Chine méridionale alors que dans le même temps Manille agit en vue de renforcer ses positions militaires.

LU KANG
Porte-parole
Ministère chinois des Affaires étrangères

"Nous n'allons pas participer, en aucune manière, à ce procès. Nous n'allons pas accepter le résultat, quelque soit ce qui peut ressortir de cette affaire d'arbitrage."

>> Suivez toutes nos actualités sur notre page Facebook

Rédacteur:HUANG Xue |  Source:

CCTV.com

Related posts