Chine: Ashton Carter en visite stratégique dans les îles Spratleys

Avec notre correspondante à Shanghai,  Angélique Forget

La visite du chef du Pentagone, Ashton Carter, dans les îles Spratleys intervient deux jours seulement après l'annonce du déploiement de près de 300 soldats américains aux Philippines. Un acte symbolique qui vise à entériner la présence des Etats-Unis dans une zone où ils étaient absents depuis 25 ans.

Réponse immédiate de Pékin : le numéro 2 de l'armée chinoise s'est lui aussi rendu en mer de Chine. Les Etats-Unis sont accusés de « revenir à une mentalité de guerre froide ».

→ A (RE)LIRE : Chine: un navire de guerre américain dans les explosives Spratleys

Pour Pékin, la mer de Chine fait partie intégrante de son territoire national. Depuis quelques mois, le pays transforme des îlots en bases militaires en construisant des ports, des radars et des pistes d'atterrissage. Cette semaine deux avions de combat ont même été déployés dans les îles Paracels.

Alors l'intervention de Washington peut-elle convaincre le président Xi Jinping de revoir ses ambitions ? Non disent certains spécialistes : c'est même tout le contraire qui pourrait se produire. En effet, plus le Pentagone agit dans la zone, plus Pékin pourrait adopter des mesures agressives.

Related posts