Banque mondiale : Les MRE ont transféré 6,4 milliards de dollars au Maroc en 2015

Dans son nouveau rapport sur les transferts de fonds des migrants à leur pays d’origine, la Banque mondiale note que le Maroc reste l’un des principaux pays bénéficiaires des transferts de devises en zone MENA.

Publié jeudi 14 avril, le rapport 2015 de la Banque mondiale sur les transferts de fonds des migrants vers leur pays d’origine note que le Maroc demeure parmi les pays qui transfèrent le plus de devises dans leurs pays d’origine, avec un total de 6,4 milliards des dollars, soit environ 62 milliards de dirhams envoyés par les MRE (Marocains résidant à l’étranger).

Intitulé : «Migration et transferts de fonds : Développements récents et perspectives», ce nouveau rapport fait du Maroc, le troisième pays de la région MENA, après l’Egypte (19,7 milliards de dollars) et le Liban (7,2 milliards de dollars). Les voisins tunisien et algérien accumulent respectivement un total de 2,3 et 2 milliards de dollars.

graph

Un chiffre douze fois plus élevé qu’il y a 40 ans

Si le rapport de la Banque mondiale constate une légère baisse générale des transferts de fonds (581,6 milliards de dollars au total en 2015 contre 592 milliards en 2014), il livre néanmoins un historique intéressant des flux entrants de devises dans les différents pays du monde, depuis 1970. Dès lors, en observant cet historique, on se rend compte que les transferts de devises vers le Maroc par les MRE sont douze fois plus élevés aujourd’hui, qu’il y a 40 ans. Un constat qui s’explique par l’accroissement de la population migratoire marocaine au cours des dernières décennies.

À noter aussi que l’Inde a conservé en 2015 son statut de premier pays au monde, avec environ 69 milliards de dollars reçus par ses migrants, suivie de  la Chine (64 milliards) et des Philippines (28 milliards).

Related posts